Vers la fin de l’année 1978, l’Angleterre a connu une grande période de trouble, liée à de nombreuses grèves qui ont bloqué le pays pendant plus de 6 mois.

En effet, lorsqu’on évoque  l’hiver du mécontentement , on pense aux conflits sociaux qui ont eu lieu de l’autre côté de la manche, de septembre 1978 à avril 1979, ainsi qu’aux prémices du Thatchérisme. C’est le rédacteur en chef du journal  The Sun  qui trouva cette référence au premier vers de la pièce de Shakespeare : Richard III, pour qualifier cette crise.

Suite au maintien du contrôle des revenus par le gouvernement travailliste de l’époque, des nombreuses grèves éclatent dès la fin de l’année 1978. La première dans les usines Ford de septembre 1978 à novembre, puis dans les transports routiers entre janvier et février 1979, enfin dans les services publics, de janviers à avril 1979, La population et les politiques sont aux abois.

Le blocus de certains services publics pose de gros problèmes :

hiver mec

L’Evening Standard rapporte que Leicester square est recouvert d’ordures. Les autorités locales manquant d’espace pour stocker les détritus, décident d'envahir les parcs et places publiques, ce qui malheureusement attire les rats par centaines.

D’autre part, un article mentionne le problème du refus des fossoyeurs de Liverpool, d’enterrer les morts, s’ils ne se voient pas accorder d’augmentation. Il est même question d’utiliser la mer pour se débarrasser des cadavres qui s’accumulent, ce qui fait plier le gouvernement, et les fossoyeurs obtiennent finalement 14% d’augmentation.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur cette période historique, voici un blog qui a consacré un article très intéressant à cette crise, devenue le symbole du désordre social, et des excès du militantisme syndical.